cadre de vie

En avant le covoiturage !

← retour

AREA a intégré le covoiturage au cœur de l’aménagement du nouvel échangeur de Chambéry-Nord pour favoriser les mobilités durables et encourager les usagers à modifier leurs habitudes de déplacement. Rencontre avec des covoitureurs qui ont déjà adopté le parking de la Cassine situé à proximité du diffuseur n°16 de la VRU.

Il fait un froid montagnard en ce petit matin de début de semaine sur le parking de covoiturage de La Cassine, le long de la VRU Nord. Les places de stationnement se remplissent peu à peu. Certains abandonnent leur véhicule pour les places passagers, d’autres attendent au volant que leurs covoitureurs arrivent.

François et Antoine, résidents de l’agglomération chambérienne, se sont retrouvés comme tous les matins de la semaine. Ils se rendent à Saint-Ismier en Isère pour leur formation d’élagueurs, commencée en septembre dernier. Ils partagent un badge de télépéage et échangent leur rôle de passager et conducteur un jour sur deux. « Simple, efficace et économique » résument-ils d’une seule et même voix. Quant au choix du parking de covoiturage, c’est François qui l’explique : « c’est le plus central, je viens de La Motte-Servolex et mon covoitureur du centre de Chambéry. On se retrouve ici car le parking est vraiment bien équipé, agréable, propre et bien situé. Mon collègue vient même à vélo quand je suis le conducteur. »

Même son de cloche chez la plupart des covoitureurs, qu’ils soient des nouveaux adeptes ou des anciens. Fernando, George et Ahmed, présents ce matin-là, covoiturent même depuis 2006 ; Denis et Romain, seulement depuis le début de l’année 2021. Jules et son collègue se rendent à Aix-les-Bains. Eux s’y sont mis depuis un an et demi, sous la pression des prix des carburants. La Cassine jouit d’un emplacement idéal pour leur trajet et correspond à leurs habitudes désormais. Ils ne reviendraient pas en arrière. Ils font bien sûr des économies mais ils trouvent aussi le trajet plus agréable et moins fatigant. « Le temps passe plus vite en discutant. On recommande sans hésitation ce mode de déplacement et les équipements aujourd’hui sont au top pour s’y mettre », ajoutent-ils. Antero, qui part pour Albertville en passager, conseillerait simplement d’ajouter des toilettes pour un équipement vraiment complet de l’aire de covoiturage.

Sur ce parking réalisé par Le Grand Chambéry et financé à 100 % par AREA, les covoitureurs empruntent tous le réseau autoroutier pour leur trajet domicile-travail, parfois pour de longues distances. Denis et Romain vont travailler près d’Albertville et viennent du Rhône. Ils se retrouvent à Chambéry pour utiliser un seul véhicule à partir de là. La proximité de la VRU et de l’échangeur représente un plus important dans leur choix. Fernando, Georges et Ahmed changent de point de rencontre en fonction de leur destination finale sur les chantiers où ils travaillent. Ils sont tous demandeurs que la société d’autoroute leur facilite leur mobilité : « c’est bien qu’AREA finance ce parking. Ça permet de disposer d’un lieu de rendez-vous clairement identifiable et non payant. Avant, je faisais ça un peu en sauvage… Franchement, c’est une bonne incitation pour modifier ses habitudes de déplacement », confirme Jules. « D’autant plus que ceux du sud de Chambéry, notamment vers Challes-les-Eaux sont désormais vite pleins », complète Antoine, le conducteur de François.

Si tous connaissent les travaux en cours pour améliorer l’échangeur de Chambéry-Nord, ils n’ont pas encore été informés des nouveaux parkings de covoiturage réalisés dans le cadre de l’aménagement ; ceux allant vers le nord se montrent intéressés par celui réalisé dans la zone des Landiers au giratoire de Villarcher-Marais. Mises en service par AREA en septembre dernier et encore peu utilisées, ses places de stationnement attendent les covoitureurs. Lorsque les travaux du nouvel échangeur seront terminés, ils disposeront aussi de stationnements dédiés en sortie de la barrière de péage, communiquant par une liaison piétonne avec un nouveau parking accessible depuis la rue Denis Papin dans la zone de L’Erier. Enfin, au giratoire de Villarcher nord, Grand Chambéry doit finaliser une nouvelle aire de covoiturage, elle aussi financée par AREA.

Au total, AREA investit pour offrir 200 places de covoiturage sur la zone de l’échangeur avec une desserte fine de l’ensemble des directions. Vu l’engouement pour le parking de La Cassine, elles ne devraient pas tarder à trouver leur public et leur usage pour les déplacements pendulaires entre l’Isère, la Savoie, la Haute-Savoie et le Rhône et contribuer ainsi à l’évolution des mobilités vers des pratiques plus durables.