cadre de vie

Leysse passer !

L’aménagement de l’échangeur de Chambéry nord amène naturellement à revoir le franchissement de la Leysse en sortie ou arrivée de la barrière de péage. Une opération qui prend en compte toutes les circulations à commencer par celle de l’eau de la Leysse !

Enjamber la Leysse

Le franchissement de la Leysse par les bretelles autoroutières est totalement repensé : les deux ouvrages existants sont démolis et reconstruits. AREA supprime les piles actuelles et vient poser deux tabliers de 40 mètres de portée qui enjambent le cours d’eau dans toute sa largeur mais également la voie verte qui la longe.

Le franchissement de la rivière par les bretelles autoroutières vient ainsi participer à la continuité écologique et favorise l’écoulement du cours d’eau. Vu de la Leysse, la perspective se trouve renforcée et ouvre le paysage, mettant en valeur les aménagements des berges réalisés par le Grand Chambéry ces dernières années.

AREA veille aussi à poursuivre l’intégration paysagère de ces deux ouvrages. Sur les berges, un couvert végétal à proximité des ponts permet de masquer et d’atténuer l’impact visuel des voies routières. Le tablier métallique est patiné pour le rapprocher des couleurs naturelles de la terre, de l’eau et de la végétation. Les barrières de sécurité prennent un aspect acier galvanisé dont les couleurs se maintiendront dans le temps et entrent en résonance avec les pierres des berges et l’eau de la Leysse. Les perrés maçonnés sous les deux ponts sont recouverts de pierres posées en opus incertum dans des teintes gris et ocre, là aussi proches des couleurs naturelles du cours d’eau et de ses berges. Surtout, ils correspondent parfaitement aux enrochements de la Leysse réalisés en 2016 et renforcent ainsi l’intégration paysagère recherchée.

Passer la Leysse

Les améliorations ne se situent pas seulement au niveau de la rivière. Sur les deux ponts, tout change ! Les nouveaux ouvrages passent en 2 x 3 voies et sont élargis par rapport à ceux existants.

Les trois voies de circulation apportent plus de fluidité aux circulations routières et évitent des engorgements qui pouvaient provoquer des remontées de fil, notamment sur la VRU. Surtout, les véhicules en provenance d’Aix-les-Bains par la VRU et en direction de l’A43 ou de l’A41 pourront rester en fil de droite jusqu’à la plateforme de péage sans avoir à insérer sur les deux voies qui viennent de Chambéry ; sur l’autre pont, les flux sortants de la barrière de péage à destination de la VRU nord pourront demeurer sur une file spécifique à gauche .

Ainsi, les voies sont affectées et signalisées en amont du franchissement de la Leysse. Les cisaillements sont limités. Les deux nouveaux ouvrages en 2 x 3 voies renforcent la sécurité de tous les usagers, une des priorités de l’opération menée par AREA.

Avec la Leysse, AREA relie tous ses objectifs : amélioration écologique, fluidification du trafic, renforcement de la sécurité et intégration paysagère.

Pont de la rue de Belle Eau, place aux artistes !

cadre de vie

L'été dernier AREA a procédé à la construction d'un pont enjambant les voies ferrées à hauteur de la rue de Belle Eau. La réalisation du nouvel ouvrage est terminée et pour optimiser l'insertion urbaine du pont AREA a choisi de faire appel à un collectif de grapheurs pour réaliser 2 œuvres uniques sur les faces du pont.

Travailler l’intégration paysagère

cadre de vie

Le nouvel échangeur de Chambéry Nord vient modifier un aménagement existant. La zone est d’ores et déjà fortement urbanisée, notamment par des entreprises et des commerces dans la zone des Landiers. La qualité paysagère ne se situe donc pas sur le site même, mais dans les perspectives sur les montagnes, les zones vertes ou encore en direction du lac.

Lâcher la Leysse

cadre de vie

Les deux ouvrages sur la Leysse sont reconstruits et élargis : ils passent de deux à trois voies pour permettre de fluidifier le trafic et de renforcer la sécurité des usagers.

Améliorer la qualité des eaux

cadre de vie

L’aménagement de l’échangeur de Chambéry améliore la qualité de l’assainissement existant. C’est un point important dans une zone située à proximité du lac du Bourget et traversée par plusieurs cours d’eau, dont la Leysse.