Pont de la rue de Belle Eau, place aux artistes !

L’été dernier AREA a procédé à la construction d’un pont enjambant les voies ferrées à hauteur de la rue de Belle Eau. La réalisation du nouvel ouvrage est terminée et pour optimiser l’insertion urbaine du pont, AREA a choisi de faire appel à un collectif de grapheurs pour réaliser 2 œuvres uniques sur les faces du pont.

Un pont personnalisé par le Collectif de la Maise

Pour décorer de manière originale le pont, AREA s’est tourné vers des artistes locaux. En effet, le Collectif de la Maise est une association de passionnés et d’artistes qui compte une dizaine de membres et qui a vu le jour en 2014 à la Motte-Servolex. Elle a pour but de développer et d’expérimenter l’art à sa manière. Influencé par les cultures urbaines mais pas seulement, le collectif propose des performances dont la diversité des techniques et des ressources en fait toute sa richesse. Ainsi, les artistes ont décidé de s’atteler à la création non pas d’une mais de deux œuvres sur l’un des murs du nouveau pont.

L’opération a débuté le 6 décembre. Tout d’abord, il a fallu préparer soigneusement le mur sur lequel le premier graph allait être créé. Les artistes ont donc méticuleusement appliqué un produit qui allait permettre de dessiner. Place ensuite à la création ! À la fin du week-end, c’est une œuvre graphique faite de lettres arrondies et colorées en l’honneur de Belle Eau qui était achevée sur la face située du côté de la voie ferrée.

Rendez-vous est donc pris le week-end du 14 et 15 décembre pour grapher l’autre côté du pont, côté route. Les graffeurs ont choisi de créer une fresque qui fait la part belle aux mobilités actives. On retrouve, toujours en mouvement des cyclistes, des utilisateurs de trottinettes et autres joggeurs. Le mouvement et le dynamisme sont mis à l’honneur… Toujours en couleur !

Ces réalisations doivent permettre d’intégrer harmonieusement le nouvel ouvrage dans le paysage urbain tout en permettant à des artistes locaux d’exprimer leur talent.

Travailler l’intégration paysagère

cadre de vie

Le nouvel échangeur de Chambéry Nord vient modifier un aménagement existant. La zone est d’ores et déjà fortement urbanisée, notamment par des entreprises et des commerces dans la zone des Landiers. La qualité paysagère ne se situe donc pas sur le site même, mais dans les perspectives sur les montagnes, les zones vertes ou encore en direction du lac.

Lâcher la Leysse

cadre de vie

Les deux ouvrages sur la Leysse sont reconstruits et élargis : ils passent de deux à trois voies pour permettre de fluidifier le trafic et de renforcer la sécurité des usagers.

Améliorer la qualité des eaux

cadre de vie

L’aménagement de l’échangeur de Chambéry améliore la qualité de l’assainissement existant. C’est un point important dans une zone située à proximité du lac du Bourget et traversée par plusieurs cours d’eau, dont la Leysse.