le Projet

Le nouvel échangeur de Chambéry nord recouvre en réalité un vaste aménagement avec de multiples projets ciblés. Chacun renforce l’autre pour assurer un maximum de sécurité et de fluidité aux usagers, quelles que soient leurs directions. Revue de détail pour plonger au cœur des futures réalisations et bien comprendre vos déplacements de demain.

Une nouvelle bretelle vers Annecy !

L’échangeur de Chambéry Nord ne répond plus à l’importance du trafic et aux exigences de sécurité pour les usagers. 

Pour séparer les flux de circulation, AREA vient connecter directement la VRU à l’A41 en direction d’Annecy. Cette nouvelle bretelle débute le long de la VRU, marque un virage important vers l’est pour rejoindre l’A41, en franchissant la rue de Belle Eau et les voies ferrées. 

Ce franchissement nécessite la construction d’un nouvel ouvrage d’art, en parallèle de celui existant pour l’A41.

Pour permettre également le passage de la voie d’accès à la VRU en provenance du giratoire de La Motte-Servolex, un ouvrage de franchissement sous la nouvelle bretelle est réalisé. Car la nouvelle bretelle entraîne des modifications également pour les accès à la VRU. 

La bretelle d’accès à la VRU depuis le giratoire de La Motte-Servolex en direction d’Aix-les-Bains est reconfigurée et prolongée : comme aujourd’hui elle longera d’abord la VRU, contournera ensuite les voies d’accès vers le péage, puis elle se poursuivra en parallèle de la nouvelle bretelle vers l’A41, passera sous celle-ci avant de s’insérer sur la VRU au droit du franchissement de l’A41/A43.

Avant

Après

En provenance du péage vers la VRU direction Aix-les-Bains, la géométrie de la courbe d’accès est modifiée pour plus de sécurité. À la sortie, un entrecroisement avec la nouvelle bretelle vers l’A41 est créé pour permettre l’insertion sur la VRU.

Ces nouvelles liaisons simplifieront les trajets des usagers en donnant à chaque flux ses propres voies et en évitant au maximum le regroupement des véhicules sur les mêmes infrastructures.

Un nouvel accès pour les Landiers

En 2023, avec le nouvel échangeur, AREA apporte des bénéfices à tous, aux usagers de son réseau comme aux habitants de l’agglomération chambérienne :

  • Comme l’accès à la VRU depuis le giratoire de La Motte-Servolex se fait plus au nord (après le passage sous la nouvelle bretelle vers Annecy), il est nécessaire de décaler l’accès à la zone d’activités des Landiers afin d’offrir une distance suffisante entre ce nouvel accès à la VRU et la sortie dans la ZA depuis la VRU.
  • L’accès à la zone des Landiers est donc déplacé plus au nord, entre les enseignes Fransbonhomme et Mercedes, et vient se raccorder sur un rond-point au droit de Castorama. Ce rond-point entre l’avenue de Villarcher, la rue des Marais et Castorama est reconfiguré afin de pouvoir absorber les trafics et garantir plus de sécurité et de fluidité aux circulations dans la zone des Landiers, comme sur la VRU.
  • Il permettra notamment une meilleure répartition des flux dans la zone d’activités. 
  • La sortie actuelle de la ZA vers la VRU en direction d’Aix-les-Bains est supprimée. L’espace libéré sera réutilisé pour créer une zone de stationnement.

Une voie de plus sur la VRU !

Entre le diffuseur de La Motte-Servolex et l’échangeur du péage autoroutier, la VRU se dote d’une nouvelle voie pour améliorer la fluidité et renforcer la sécurité. Ainsi, les usagers disposent des deux voies de gauche en restant sur la VRU pour se diriger vers le nord en direction d’Aix-les-Bains ou d’Annecy via la nouvelle bretelle créée. Les deux voies de droite permettent elles d’aller vers la gare de péage et de prendre la direction de Lyon. La courbure de la bretelle vers le péage est également modifiée pour plus de sécurité.

Enfin un vrai parking de covoiturage à la barrière de péage

Le parking clientèle et service au centre de la plateforme de péage est utilisé de façon anarchique pour le covoiturage. Il crée des situations dangereuses pour les usagers avec des circulations en cisaillement et aussi des déplacements piétons. Ce parking va être détruit.

Un vrai parking covoiturage voit le jour en latéral, du côté de la barrière de péage dans le sens A43 vers la VRU.

Ce nouvel espace se compose d’une zone de stationnement pour les usagers en provenance du réseau local (accès par la rue Denis Papin dans la ZA de Bissy) et d’un autre parking pour les usagers en provenance de Lyon et Annecy (accès juste après la barrière de péage). Un cheminement piéton relie les deux et permet de passer d’un véhicule à un autre en fonction de son covoiturage.

Ces deux poches de stationnement seront accessibles en vélo puisqu’une liaison avec l’itinéraire cyclable le long de la Leysse va également être créée.

De plus, pour compléter cette offre de covoiturage, deux autres parkings verront le jour sur la zone d’aménagement ou plus loin en fonction des besoins de déplacement ; un à proximité du rond-point de Villarcher et un autre à l’échangeur n°16 de la Cassine.

Enjamber la Leysse

Les franchissements de La Leysse sont également revus, que ce soit pour les flux provenant de la VRU vers les autoroutes A43 et A41 ou pour ceux venant de la barrière de péage vers la VRU.

Les deux ouvrages actuels de franchissement de La Leysse sont démolis pour laisser place à des tabliers à travée unique (sans pile) accueillant trois voies de circulation.

Dans les deux cas, les usagers profiteront de trois voies de circulation facilitant la fluidité du trafic et limitant les changements de fil : les véhicules en provenance d’Aix-les-Bains par la VRU et en direction de l’A43 ou de l’A41 pourront rester en fil de droite jusqu’à la plateforme de péage ; sur l’autre pont, les flux sortants de la barrière de péage et à destination de la VRU nord ou sud pourront demeurer sur la voie de droite (vers VRU sud ou sur celle de gauche VRU nord) avec une affectation des voies en amont du franchissement de la Leysse.

des objectifs prioritaires

accroître le niveau de sécurité

Une sécurité renforcée avec moins d’entrecroisement, une séparation des flux et des voiries améliorées dans leur géométrie et leur qualité.

Fluidifier les échanges

Un trafic plus fluide pour franchir la barrière de péage et pour passer d’un axe à un autre. Une mobilité facilitée avec une offre de covoiturage sécurisée et une prise en compte de l’ensemble des modes de transport.